Search
  • Nadia

Et si nous décidions d'être nous-mêmes ?


Pourquoi le sens commence-t-il à capter autant notre attention ces temps-ci ? Récemment, c’était la méditation, la psychologie positive, les profils émotionnels de notre cerveau, et la neuroscience en générale. Maintenant, le graal ultime semble être cette interminable quête de savoir qui nous sommes. A quoi bon pouvoir se connecter à notre soi intérieur, s’écouter, comprendre comment nous fonctionnons si on ne peut pas comprendre notre véritable essence et notre place dans le monde ?


Nous sommes des êtres humains et ça veut dire des êtres sociaux. Pour la plupart d’entre nous, nous avons besoin de mettre du sens à ce que nous faisons, à la contribution aux autres et à quelque chose de plus important que nous-même. Cela revient souvent à la conclusion que nous sommes “une goutte d’eau qui se dilue dans l’océan”. Oui, l’océan n’est qu’un quand nous rassemblons toutes les gouttes. Il ne faut pas oublier aussi que l’océan est plein de vie, de diversité et nous continuons encore aujourd’hui à le découvrir, comme nous le faisons sur nous-mêmes. Chaque jour est une magnifique symphonie de co-création. Tout comme la vie, nous continuons à découvrir, à rencontrer, à créer, et à évoluer. La quête de sens est à la fois un mouvement vers l’exploration et un voyage vers l’inconnu de ce que nous voulons co-creer ensemble.


Il y a tellement de possibilités. Ces derniers siècles, c’était souvent les institutions qui dictaient notre place. La hiérarchie sociale (on était la fille ou fils de..), la religion, ou notre métier. En posture paternaliste, on nous disait comment réfléchir et comment se comporter en fonction de notre place dans ces organisations. Puis entre le marketing de masse, qui essaie lui aussi de nous dicter qui nous sommes : style de vêtements, comment vivre, manger, voyager pour être quelqu’un. Ce n’est ni bon, ni mauvais, juste un choix de chacun de l'approprier ou pas. Ce qui est intéressant, c’est que tout cela était comparable avec notre façon d’apprendre. Une autorité était nécessaire pour nous guider, créer notre morale.


Aujourd’hui nous sommes dans l’apprentissage 3.0


Mais comment ça se passe dans l'ère de l'identité 3.0 ? Nous sommes au milieu de cet immense océan et notre façon d’apprendre et de trouver notre place se fait par expérimentation, exploration, feedback et réflexion. Oui, nous sommes dans l’ère du ‘quantified self’. Le moi quantifiable se voit beaucoup dans les applications de mesures de performance mais nous ne sommes pas que des chiffres ! Nous cherchons également des retours dans le monde du travail, dans notre interaction sur les réseaux sociaux grâce aux fameux “likes”, afin d’apprendre de façon instantané. Nous n’avons jamais été aussi entouré de possibilités pour explorer, tester et réfléchir sur ce qui nous convient. Changer d’identité devient presqu'aussi facile que de changer d’avatar. 

Le danger est bien sûr de se laisser dicter nos ‘Pourquoi’ encore une fois. Un apprentissage d’adulte prend ce qui lui sert pour évoluer et laisse le reste. Je décide qui je suis et je suis évolutif. Dr John Demartini a dit “Décidez qui vous êtes et les autres trouveront leur place autours de cela”.



"Décidez qui vous êtes et les autres trouveront leur place autours de cela"


Le sens que nous donnons à notre vie vient de nous mais aussi de notre contribution à autrui. C’est ce fil conducteur qui relie les différentes parties de nous et nous tire vers le haut pour révéler notre brillance à chacun, afin que nous baignons dans la gratitude et l’amour de notre place en tant que goute au sein de cet ensemble. Je vous souhaite à tous un merveilleux voyage au sein de cet océan que nous appelons notre chez nous !


#leadership #pourquoi #connaisancedesoi


27 views0 comments

Recent Posts

See All